19 septembre 2016

REVEIL DU VIADUC WORKSHOP #1 - DIAGNOSTIC PARTAGE

Alors OUI ! ça bouge sur le secteur Viaduc... Derrière cet éléphant endormi, qui semble ne pas pouvoir se réveiller une véritable armée de cerveaux s'agitent en quête de solutions frugales, collaboratives, innovantes, écologiques et magiques pour redonner vie et vitalité à cette partie de la ville !

Cette semaine un workshop est organisé comme espace de finalisation d'un diagnostic partagé et articulation vers une programmation collaborative ! Tout un programme !
Organisation orchestrée par Carton Plein en lien étroit avec l'EPASE (maitrise d'ouvrage et commanditaires) et Territoires urbains (les urbanistes sous contrats en charge ds transformations de tout le quartier Jacquard). Et puis ce temps fort est l'occasion d'inviter des complices, des regards extérieurs, des collaborateurs, de susciter des envies, de trouver des opportunités, d'entendre et de s'entendre...

////////////////// Présentation du workshop /////////////////////////////////////////////////////////////////////


Son rôle :
Affiner le diagnostic secteur par secteur et faire ressortir de la matière à projets.
Mettre au coeur techniciens ville, élus, usagers…
Construire pas à pas une vision commune qui croise les champs sectoriels et enjeux par
secteurs.
Penser une forme de travail innovante, pluriacteurs, constructive.

Sa forme :
Une semaine dense pour créer une dynamique mobilisatrice.
Des ateliers chaque jour permettent de mettre la focus sur un secteur (séquence) et/ou une
problématique.
Des invitations sont faites à des acteurs du territoires, techniciens municipaux ou autres
usagers, acteurs identifiés.

5 septembre 2016

Reprriiiiisssseeee

Réunion de rentrée, plannings réajustés, perspectives revisitées... Rafraichies par la pause estivale, revitalisées par nos escapades au grand air, nous voilà prêtes à reprendre le fil du projet... Et toujours les mêmes questions qui reviennent : comment structurer notre association ? comment mieux maitriser les contours des activités ? comment mieux se payer ? comment répartir l'argent ? Que faire de la structure Carton Plein ? Doit-on prendre un administrateur ou un chargé de production ? Doit on au contraire nous autonomiser et nous former ? Pourra t on un jour se salarier ? Comment et pourquoi étoffer le Conseil d'administration ? Devrait-on intégrer de nouveaux complices à l'équipe ?
La question de entrepreneuriat est toujours le fil rouge de nos réunions collectives notamment lors des cogites à 4 tous les mois, un peu moins lors des 2hebdos (réunions hebdomadaires sur les projets), et toujours aussi lors de nos chouettes chevêches (week-ends trimestriels de projections collectives !) L'action collective ça s'outille !

4 août 2016

CARTE POSTALE 2016#2 // IN THE SUN FOR ACTION ...



Des nouvelles de Carton Plein, Tournée Générale !
Nous revenons de notre périple en CUBE, un camping car des années 70... Cette tournée nous a conduit à explorer l'acupuncture de territoire.
En route, nous avons croisé de nombreux acteurs et initiatives repérées dans le champ de l'urbanisme et de la démocratie locale. Cette première résidence itinérante nous a aussi permis de commencer à concevoir nos outils et notre scénographie. D'autres suivront avant la prochaine tournée été 2017. Le projet est soutenu par la Région Auvergne Rhône-Alpes et se construit pas à pas. Beaucoup beaucoup de pistes de travail sur les formes de l'action collective pour dessiner un avenir souhaitable et enthousiasmant !

28 juin 2016

Accouchement réussi !



Toute l'équipe de Carton Plein est heureuse de vous présenter "La cartonnerie - expérimenter l'espace public" ou le récit de nos expérimentations stéphanoises. Un an de travail et de cogite active, pour mettre en partage nos réflexions, doutes, réussites autour de la fabrique de la ville, pour faire comprendre notre projet hybride et multifacettes, pour donner à lire un processus complexe et faire entendre et se confronter les multiples points de vues qui composent et alimentent cette aventure. Un grand grand merci à toutes les personnes qui nous ont accompagné dans l'écriture de cet ouvrage ! Une spéciale dédicace à Jean-Yves Sdv notre graphiste chéri dit "le Normographe" qui nous a permis de mettre en forme tout ça et à l'imprimeur qui a manipulé avec tact nos caprices fluos, nos envies... Et bien sur à nos interlocuteurs du PUCA - le livre est issu du programme Hors champs de la production de la ville.
Le livre est en vente pour la modique somme de 15 euros (pour 1 kg - au poids c'est pas cher !)... http://www.certu-catalogue.fr/la-cartonnerie-experimenter-l…

Nous serons samedi à Bobigny à Superville#2 livre en main !! yehhh !!



19 juin 2016

Défis urbains, le prix

Nous avons reçu ce mail la semaine dernière. Nous n'avons pas postulé mais avons été repérés. C'est un prix honorifique mais c'est tout de même sympathique. Nous ne pouvons aller à Paris faute de temps et d'argent mais envoyons nos émissaires Parisiens Sabine et Adjim. Merci à eux. Ils seront au côté de Pascal Hornung, Directeur de l'EPASE qui aura lui aussi un trophée en tant que partenaire impliqué !!


"Bonjour,
Organisés par le groupe Innovapresse dans le prolongement du Forum des Projets Urbains, les Défis Urbains récompenseront dans quelques jours 12 réalisations urbaines remarquables, qui témoignent d’un engagement exemplaire en faveur d'une ville durable, inclusive, accessible, partagée, innovante, connectée, équilibrée, confortable et économe.
Nous avons le plaisir de vous informer que le jury, animé par Marie-Christine Vatov, rédactrice en chef d’Innovapresse, qui édite le magazine traits urbains et la lettre Urbapress Informations, a distingué le projet de « Sainté Itinéraires croisés » dans la catégorie « Urbanisme éphémère ».
Vous trouverez ci-joint votre invitation pour la cérémonie de remise des prix qui aura lieu lundi 20 juin à 18h30 au Grand Hôtel Intercontinental Opéra à Paris.
Nous vous remercions par avance de nous confirmer d’ici le 16 juin les personnes présentes pour représenter le collectif Carton Plein lors de la cérémonie.
Je reste à votre disposition.

Cordialement,
Aurélie JEAMMES
Directrice de projetsINNNOVAPRESSE"


8 juin 2016

Les incroyables comestibles à la rescousse !


Jardinage avec les incroyables comestibles ! Le réseau national se développe en France http://lesincroyablescomestibles.fr/ et vient de naître à Saint-Etienne ! Les voilà venus à la rescousse de la Cartonnerie, en attendant les prochaines transformations !
Donc aujourd'hui, réunion des Incroyables Comestibles Sainté sur la Cartonnerie dès 16h30.
Plantation dans tous les bacs : salades, persil ... Des voisins sont présents. Pendant ce temps, un enfant inspiré par cet atelier (bravo Edy !) sème des graines d'arbres dans le stabilisé pendant que d'autres marquent une pose bière entre deux parties de pétanque !
Le groupe des jardiniers discute et s'organise pour la suite sur le terrain : comment gérer l'arrosage ? se rassembler régulièrement ? Comment communiquer ?
L'aventure des comestibles sur Saint Étienne s'épanouit tranquillement mais sûrement !

6 juin 2016

Import export Tunise : situation de crise

Les échanges internationaux nous révèlent toujours la beauté comme l'horreur du monde dans lequel on vit... L'échange avec la Tunisie s'est soldé par un arrêt brusque : refus de visa pour les danseurs citoyens. Rude coup... Mais l'aventure n'est pas terminée puisque l'équipe de choc française a décidé de poursuivre les atelier à Bron, ils ne lâchent rien ! 
Suivre les aventures : http://carton-plein.org/histoire-du-noir

" Bonjour à tous,

Nous venons de passer une après-midi très difficile suite à l’annonce de Bahri : les visas n’ont pas été accordés aux Danseurs Citoyens. En effet il semble que l’Ambassade de France à Tunis ait jugé le dossier trop risqué — entendez « peur que les jeunes restent sur le territoire français » —, de plus ils sont considérés « sans ressources ». Seuls les trois danseurs ayant déjà eu un visa pour la France en ont obtenu un nouveau. Collectivement, ils ont décidé qu’ils viendraient tous ou ne viendraient pas.
Je ne m’étendrai pas sur le cynisme de la situation et la violence d’une telle décision pour ces jeunes artistes dont la présence n’est pas désirée sur notre précieux sol français. Cette situation est ignoble et inadmissible, empêcher ces jeunes de se déplacer, de voyager, de s’ouvrir à de nouveaux horizons, de grandir au contact d’autres cultures, voilà comment créer de la frustration et du ressentiment.
Avec l’équipe du collège (que je remercie de tant de dévouement et d’empathie) nous avons remué ciel et terre pour tenter de débloquer la situation, mais dans ces engrenages institutionnels nous nous sommes nous aussi fait broyer, de la même manière que Bahri et les jeunes danseurs en Tunisie.
Nous sommes extrêmement en colère et déçus de l’attitude de nos institutions, et nous percevons à quel point tout cela est politique. Comment est-ce possible que ce projet, soutenu par Euromed, articulé à un grand nombre d’institutions solides et reconnues, soit débouté la veille de son avènement ?
Chacun est en relation avec des personnes susceptibles d’intercéder en notre faveur. Le collège, la mairie de Bron, le centre chorégraphique Pôle Pik… chacun œuvrant à faire bouger les lignes de cette décision absurde et infondée, reflet des crispations sociales, politiques et identitaires que nous traversons.
Il est certain que les Danseurs n’arriveront pas dimanche.
Nous sommes en train de voir s’il est possible de décaler leurs billets d’avion de mercredi 8 à mercredi 15. Ensuite, dès lundi matin nous allons contacter l’Ambassade de France et les autres institutions concernées pour obtenir des visas.
Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation."

Alissone

Rendez vous le mardi 7 juin à 17h pour un temps d'échange autour de la résidence en Tunisie au collège Théodore Monod de Bron.