8 août 2012

Des murs qui s'animent!







DÉCOUPER-COLLER-IMAGINER

Mardi en fin de journée, La Cartonnerie s'est soudain changée en puzzle géant! Avec l'aide de sympathiques voisins petits et grands, nous nous sommes amusés à fragmenter, assembler, hybrider les éléments qui composent les espaces publics habituels afin que chacun exprime son imaginaire Cartonnien.
De la balançoire aux crottes de chien en passant par les barrières, les bancs, les plantes, chacun a selectionné les éléments qui lui semblaient essentiels pour signifier en image l'essence de ce lieu, ses potentiels, mais aussi ses dérives. Nous nous sommes tous pretés au jeu du montage et du scenario penchant par moment du côté de l'utopie, et d'autres de l'insolite.

Avec humour et dérision, les murs de La Cartonnerie ont ainsi été comme imprimés de ces moments d'imaginaires urbains collectifs.






7 août 2012

JARDIN OUVERT À TOUS!




Souvenez-vous que les jardinières sont ouvertes à tous, excepté aux crottes de chiens!
Même si vous n'avez pas assisté aux plantations vous pouvez venir arroser, biner, ramasser, manger...
N'hésitez-pas à amener vos paniers!

5 août 2012

Apéro "Et si La Cartonnerie était..." :: 18h mardi 07.08.2012










video
Suite aux rencontres et discussions avec habitants, commerçants, passants, nous nous sommes interrogées sur le satut de cet espace public hors-normes.
Est-ce une friche, un parc, un square, un spot de graff, un espace pour les enfants, pour les chiens? Peut-être n’est-ce rien de tout cela? Et si on éssayait de sortir de ces cadres?
Mardi 7 Août à 18h venez avec nous tenter de reconstituer les identités potentielles du lieu à l’aide de kits d’accéssoires à découper et coller.

À vos ciseaux!

Connaissez-vous La Cartonnerie?



“Bonjour, connaissez-vous la cartonnerie?”
“Non, pas pour l’instant, mais je suis pas d’ici”
“C’est un espace public rue etienne boisson juste derrière.”
“C’est là qu’il y a eu la fête de la musique je crois mais moi j’habite terrenoire donc je me promène pas souvent dans le quartier.
Je vois qu’il y a des réunions de quartier, des associations mais j’arrive pas à y aller. Je suis
de la région parisienne et j’ai déja donné dans les associations alors c’est difficile pour moi
le collectif.”
“Vous pouvez profiter de l’espace public sans vous impliquer nécessairement dans l’association.”
“Oui dans ce cas là oui. et puis j’ai animé des ateliers de composition florale, ça pourrait
être intéressant.”


Femme, 55 ans
Fleuriste

Connaissez-vous La Cartonnerie?


“Bonjour, connaissez-vous la cartonnerie?”
“Oui j’habite en face.”
“Et vous venez souvent?”
“Non y a rien à faire, c’est pas un endroit fait pour les festivité y a des habitations, des enfants en bas âge, des personnes âgées. ça me dérange plus qu’autre chose, je subis.
Disons que le quartier se prête pas à ce genre de choses. Y a beaucoup de gens qui ont pas de respect. C’est pas un endroit agréable, c’est un squat.”
“À quoi c’est dû cet aspect repoussant?”
“Au quartier, à l’ambiance du quartier.”
“ Qu’est-ce qui pourrait le rendre agréable?”
“Des espaces verts mais entretenus, moi je vais pas faire marcher mes gamines dans les crottes de chien. Et puis les gamins du quartier ils démolissent tout. Même le jardin pour lequel j’avais l’impression qu’ils avaient de l’intérêt, dés que vous avez le dos tourné ils piétinent tout. Entre les chiens et les grands gamins vous arriverez jamais à rien dans ce quartier.”
“ C’est aussi pour ça que c’est intéressant d’agir ici, pour réfléchir à comment rendre cette cohabitation riche.”
“J’espère que vous y arriverez mais j’en doute. Il faut que tout le monde se sente responsable de ce quartier qui nous appartient à tous pour qu’on puisse le partager.
Mais c’est vrai que pour l’instant la cartonnerie j’y vois plus d’inconvénients que d’avantages. Je préférais l’usine! Mais je suis pas objective, je hais mon quartier, je travaille plus pour être moins ici.”
“Bon, mais vous avez vu qu’on a amené de la couleur sur les murs?”
“Oui mais en fait la couleur je m’en fous! haha! alors si vous pouvez me dessiner un gros soleil avec la mer et les bateaux ça ira peut-être mieux!
Et vous qu’est-ce que vous faîtes exactement dans l’association? Parce qu’on comprend pas.”
“Nous on travaille sur le mur, et justement comment rendre lisible les enjeux de ce lieu. On va travailler avec de l’affichage et des projections.”
“Ah c’est bien ça, un peu comme la fête des lumières.”
“Ah vous voyez, on va vous réconcilier avec la cartonnerie!”
“C’est pas gagné quand même! mais je viendrai vous parler plus souvent!”

Severine
joue avec sa fille sur le toboggan

4 août 2012

Feu à la Cartonnerie


A la Cartonnerie - toujours des surprises.
Aujourd’hui c'est une constatation désolante. Et oui - feu à la Cartonnerie. Rien de méchant, mais après 15 jours de marche pour les filets suspendus, il faut maintenant aviser pour éviter la désinstallation.
Les étudiants d'archi pourront-ils venir reparer les filets en plein été ? La chaine des relais doit être activée : école d'archi et surtout services techniques de la ville qui sont rentrés dans la boucle, partagés entre intérêt et doute sur ce type d'expérimentation. Mais tout le monde joue le jeu.
Les voisins proches grondent. Cet été, sous les grandes chaleurs, le lieu vit la nuit, avec tous les débordements des étés chauds... Nous devrons faire le point en fin d'été.

2 août 2012

Connaissez-vous La Cartonnerie?



“Bonjour, connaissez-vous la cartonnerie?”
“Oui ça fait depuis le mois de mai que j’habite là mais avant je connaissais déja, j’habitais à Carnot.”
“Qu’est-ce qui t’attache à la cartonnerie?”
“ Pour ma fille, parce que c’est un espace où elle peut courir et c’est prés de la maison. C’est ouvert, y a pas de jeux mais y a autre chose.
Moi je travaille sur le paysage et je veux lui transmettre ça.
La Cartonnerie c’est intéressant parce que ça draine Carnot, Jacquard, c’est pas Desjoyaux. Et ça mélange aussi différentes générations, ça c’est important.”
“Comment tu crois qu’on pourrait inciter les gens du quartier qui passent et qui s’arrêtent pas à rentrer?”
“En mettant plus de tables et de chaises je pense, ça manque quand même pour se poser tranquille. Même si c’est qu’avec du matériel de récupération.”

Habituée du jardin, 30 ans
avec sa petite fille

1 août 2012

Connaissez-vous La Cartonnerie?


"Bonjour, connaissez-vous la cartonnerie?"
"Non, j'habite pas loin mais je connais pas, enfin je vois où c'est mais je connais pas."
"Comment tu définirais le lieu?"
"C'est là où y a des filles qui font des travaux de chantier."
"Tu n'es jamais resté sur le site?"
" Si je suis venu voir un concert une fois, c'est une copine qui a une association à Monbrison qui m'en a parlé."

Samir, 30 ans
dans la rue, à deux pas de La Cartonnerie