5 novembre 2016

Immersion à l'école Vittone


Dans le cadre du projet « Réveil du Viaduc », nous avons mis en place des temps d'immersion dans chaques institutions qui habitent le secteur ; la gare Carnot, la médiathèque et enfin l'école Vittone. Le but de la démarche était de s'immerger dans le quotidien des habitants pour mieux cerner leurs pratiques dans le quartier.

Pour ces temps d'immersion à l'école Vittone nous avons monté un partenariat avec Imhotep, association d'étudiants de l'école d'architecture. Nous avons imaginé ensemble des ateliers de sensibilisation à l'architecture pour les enfants, en lien avec le viaduc. L'idée était de les questionner par la pédagogie sur leur rapport à l'espace public, au viaduc et plus globalement au quartier Jacquard. Chaque atelier avait une thématique spécifique, pour multiplier les approches et les outils : la cartographie, l'observation, le dessin.

Dans un premier temps, nous leurs avons demandé de dessiner la maison qu'ils rêvaient d'avoir. Cette première session était une entrée en matière, un prétexte pour les initier à une nouvelle sensibilité.

Pour le second atelier, nous rentrons dans le vif du sujet. Nous avons formé des groupes de 5 élèves, chacun avait le plan du quartier Jacquard en grand format. Par l'utilisation des gommettes, de feutres, de post-it, nous les avons invité à retranscrire leurs visions du quartier. La consigne était de noter les espaces publics qu'ils aimaient, ceux qu'ils n'appréciaient pas, et d'expliquer pourquoi, qu'est-ce qu'il manque ? Qu'est-ce qui fait qu'un espace public est hospitalier dans les yeux d'un enfant ? A notre grande surprise, leur regard est plein de finesse et de subtilité. Les cartes donnent à voir avec des mots simples, sans artifices, et avec un charme enfantin une vision du quartier pleine de vérité !

La séance d'après, nous voulions que les élèves confrontent leur première exploration par la carte avec leur perception réelle. Nous les embarquons donc en arpentage dans le quartier avec les mêmes cartes que la séance dernière, et d'autres en plus petit format, pour qu'ils puissent visualiser leur parcours en plan. Nous faisons une halte à la cartonnerie, et nous proposons aux élèves de dessiner ce qu'ils aiment bien dans ce lieu, et d'ajouter ce qu'ils aimeraient avoir. Leurs attentions se dirigent alors pour certains sur les tags, d'autres sur les jardins, ou sur le viaduc et tous ajoutent des jeux dans l'espace public, des toboggans, des rampes de skate et des terrains de basket. En assemblant le tout, nous obtenons une vue haute en couleur de la cartonnerie !

Pour les derniers ateliers chaque élève en binôme devait choisir un matériau pour modéliser une arche du viaduc. Nous voulions à la fois que les élèves s’approprient la matière mais aussi leurs faire comprendre par ce biais que chaque arche avait son identité et son caractère, aussi bien en maquette que dans la réalité. Le résultat donne un viaduc pour le moins singulier, fruit de leur l'imagination !

Enfin, chaque élève était invité à dessiner une maison sous les arches pour comprendre comment il était possible de les habiter. Les enfants se prennent au jeu, et imaginent des maisons, suspendues, dedans, dessous, entre les arches. Une manière de faire écho à la première séance. La boucle est bouclée. Un dernier atelier sous le signe de l'évasion et de la rêverie pour clore nos temps d'immersion ! 










 

4 novembre 2016

Immersion à la Médiathèque



Dans le cadre du projet « Réveil du viaduc », nous avons mis en place un temps de diagnostic partagé. Pour affiner notre diagnostic, il était important pour nous de nous immerger dans chaque institution du secteur pour comprendre comment ce viaduc est habité, par qui, pourquoi ? Quelle temporalité d’usages ? Quelles pratiques ? C'est ainsi que nous avons fait des temps d'immersion à l'Ecole Vittone, la gare Carnot et la médiathèque Carnot. L'enjeu était de se mettre à la place de l'usager et de comprendre son quotidien.

Pour l’immersion à la médiathèque les enjeux étaient multiples. Nous voulions tout d’abord nous placer du côté des usagers, observer leurs pratiques, noter leurs provenances, leurs lectures, la fréquence de leurs venues… En somme, dresser un portrait de la population drainée par la médiathèque pour comprendre son rayonnement et sa place dans le quartier. Ensuite, pour nous, la compréhension de cet équipement allait bien au-delà de son simple usage, c’est pourquoi, il était aussi important de s’immerger au cœur de son fonctionnement, de son équipe et de ses actions internes/externes.

C’est ainsi que nous avons mis en place une semaine en résidence, du 05 au 11 octobre 2016, armées d’un carnet, stylos, feutres, appareil photo, dictaphone. Le temps d’une semaine, l’idée était de tout capter, noter, dessiner, interviewer pour rendre visible l’activité de la médiathèque cachée dans l’ombre du viaduc.

Nous avons ainsi élaboré une immersion plurielle, composée de portraits. Portraits des membres de l’équipe avec des interviews. Portraits d’usagers par le dessin. Portraits de l’espace par la photographie. Ces portraits s’entremêlent et se répondent pour former ensemble un portrait de la médiathèque. Un portrait loin d’être exhaustif, mais il constitue une vision et tente par la multiplicité des outils utilisés de mettre en lumière la diversité des usages, des activités, des facettes de la médiathèque et du métier de bibliothécaire, aujourd’hui méconnu. Une immersion qui met en évidence une obsolescence de l’espace actuel qu’offre l’édifice, une question se pose alors, comment repenser l’espace de la médiathèque Carnot?

 


 

14 octobre 2016

HORS CHAMP DE LA PRODUCTION URBAINE


Nous avons la chance d'accueillir à Saint-Etienne nos partenaires du Puca (organisme de recherche interministériel) et des acteurs engagés dans le renouvellement de leur pratique dans le champ de l'urbanisme hybride ! Une journée riche en témoignages et en réflexion pour nous aider à prendre du recul sur nos métiers en renouvellement ! Nous sommes missionnés pour coordonner l’événement ! L'impression d'organiser un gros mariage ! encore un !

 COLLOQUE PUCA - HORS CHAMP DE LA PRODUCTION URBAINE 
De 9h30 à 17h - LA PASSERELLE (Site Manufacture/ Carnot)
Inscription obligatoire ici : Colloque "Hors champ de la production urbaine"

« Le Puca organise, avec le soutien de l’Établissement Public d’Aménagement de Saint-Étienne (EPASE), un colloque destiné à l’ensemble des professionnels, des chercheurs et des étudiants de l'urbain, et fondé sur les principaux résultats du programme initié en 2014 intitulé « Le Hors champ de la production urbaine ». Le Puca a conduit ce programme de recherche-action suite à un travail préalable de repérage des collectifs revendiquant une pratique « alternative » de la conception des espaces publics. Il s’agissait d’aller regarder à côté de ce que l’on promeut et analyse traditionnellement (les éco-quartiers, les grandes opérations d’urbanisme…), autrement dit du côté des alternatives singulières. Actant d’un certain nombre de limites des espaces publics contemporains (standardisés et stérilisés), le Puca a souhaité soutenir la réflexivité des acteurs impliqués dans l’innovation urbanistique. Ce programme de recherche-action portant sur le Hors champ de la production urbaine a permis à sept équipes d’explorer des manières de produire l’espace urbain laissant une place accrue à la participation citoyenne. Qu’il s’agisse de la co-programmation d’un projet de rénovation urbaine avec des urbanistes installés en résidence à Clermont-Ferrand ou à Rennes (Universités Foraines), de la construction d’une « ambassade » dans un bidonville en Essonne (PEROU), de la mise en place d’un Atelier Populaire d’Urbanisme à la Villeneuve à Grenoble, d’un projet de maîtrise d’usage par des futurs propriétaires occupants à Nantes (Ilink), ou encore de l’accompagnement de ménages modestes à la propriété sous forme de coopératives dans le Sud Ouest, ces initiatives locales donnent à voir des manières singulières de concevoir la ville et de penser une implication des habitants. Une des recherches-actions s’est déployée à Saint-Étienne où se tiendra le colloque : un travail d’animation et de gestion d’un espace public expérimental de 2000m2 pendant cinq ans par une association, Carton Plein. Alors, qu’en est-il réellement ? Que nous disent ces initiatives sur la fabrique urbaine, actuelle et à venir ? Quels sont leurs apports, leurs limites et au fond leur contribution éventuelle à une certaine forme d’évolution de l’action publique dans le champ de l’urbain ? »

10 octobre 2016

Sortie de livre performée au gran lux

Vendredi 7 octobre 2016, dans le cadre du festival Parole ambulante, Paroles en Fiches. Rencontre-discussion organisée par le Gran Lux autour des Nouveaux territoires de l'art à l'occasion de la sortie du coffret Lieux d'expérimentations artistiques (La passe à vent) rassemblant les livres Kinetoca-In Vivo - De visu, et du livre de "La Cartonnerie, expérimenter l'espace public" (édition du PUCA). A 15h30 : Lecture performée par l'équipe de Carton Plein autour de la sortie de son livre !

Et voilà nous l'avons fait ! Sur une invitation du gran lux et de Benoit Guillemont de la DRAC, nous avons sorti de la casquette une nouvelle forme hybride ! C'etait très improvisé, mais a priori ça a beaucoup plu ! Nous on s'est éclaté ! Toujours impressionnées de voir la fluidité de la création collective ! Et notre capitaine, Hervé, toujours au top ! Lui lisait les paroles des autres - les extraits d'entretiens, nous nos textes personnels comme journal de bord.
Nous avions affiché notre plan de montage - un grand tableau post it conçu le matin meme ou se déployaient les séquences, s’agençaient les extraits de textes, s'ajoutaient les éléments multimedias, étaient indiqués les changements de place ou de costumes....


Nous avons organisé la lecture multimédia en trois parties.
D'abord le récit d'expérience qui pose les bases de notre investissement dans cette association - des regards sensibles sur la ville, des vues sur l'action en train de se faire... Puis rupture, c'est le jeu qui arrive et avec lui la mise en scène, la scénographie, l'art comme manière d'interpeler, comme espace politique aussi - progressivement les projets deviennent collaboratifs, débridés, engagés.... Puis on stoppe net, dernière partie tous face au public des prises de paroles plus engagées sur ce que l'on a défendu dans le projet, notre vision du monde, le besoin de changer de paradigme en aménagement urbain. regards aussi de nos complices/ partenaires.
Cela donne envie... si seulement on avait 3 jours de résidence quelque part... pour prolonger et aller au bout de cette forme de lecture performée. Cela a tellement de sens ! Nous avons vendu dans la foule un paquet de livre car en effet le fait d'extraire, de remouliner, de remonter donne envie, donne accès à l'histoire  compilée dans le livre....
En tout cas merci au gran lux. c'est l'une des premières fois où l'accueil est aussi sympathique précis... entre appuis techniques, ou petits plats mijotés, nous avons été au top pour fabriquer notre petite histoire.  et merci a Agathe pour les photos !!


4 octobre 2016

Formation Urbanisme participatif // Parc Naturel régonal du Livradois forez

Interroger, expérimenter et outiller l'urbanisme participatif
Une formation/action pour les Rencontres de l'atelier rural d'urbanisme
3 jours pour explorer les enjeux et les outils des démarches participatives.
Le 30 septembre (élus) + Du 4 au 5 octobre 2016 à La Mécanique du bourg – Sauxilanges



 

+ Public : 
Formation à destination des techniciens de l'atelier rural d'urbanisme et à leurs collaborateurs (CAUE, DDT, Aduhme, OPHIS, Communautés de communes, EPFsmaf, etc.) mais aussi aux élus déjà engagés dans des projets participatifs en quête de nouvelles ressources.

+ Questions clefs : 
A quoi sert l'urbanisme participatif ? Comment mieux outiller les dynamiques participatives ? Quel rôle de l'élu, du technicien, du prestataire, de l'habitant dans ces démarches ? Quels dispositifs et espaces de travail concevoir pour fluidifier ces interactions ? Comment étoffer sa boite à outils et consolider sa posture ?

+ Intervenantes :
//Fanny Herbert, Carton plein. est sociologue praticienne spécialisée sur les questions d'espace public et de design des politiques publiques. Membre de la 27e Région (laboratoire de conception des politiques publiques) où elle travaille en résidence sur les politiques publiques régionales (démarche Villages du futur en bourgogne, Maison de santé en Auvergne, Gare de Corbigny)... À Saint-Etienne, elle intervient dans le Master espace public et est copilote de l'association pluridisciplinaire Carton plein qui expérimente la co-conception de l'espace public. Elle est installée depuis peu à Vertolaye.
//Anna Costes, Marion Levoir, Noémie Paperin et Emeline Romanat membres de l'Association, architectes et urbanistes. Après plusieurs interventions en Livradois-Forez, notamment avec le collectif etc, l'association se créer en 2015 autour d'une étude de revitalisation du centre bourg d'Ambert. Basée à Ambert, l'association poursuit son exploration des centres bourg, avec une implantation à Sauxilanges en 2016. 

+ Les objectifs : 
Ce temps de formation/action doit d'abord permettre à la fois de réinterroger le sens de la participation au sein de l'urbanisme rural. Il doit mettre au cœur les expériences et travaux en cours pour analyser les outils employés, interroger leurs apports et limites. Il est aussi conçu comme un temps d'ouverture, de découverte d'expériences et d'expérimentation. Inscrite dans un contexte de projet, elle permet d'analyser et d'enrichir en situation la démarche de Sauxillanges. Enfin les trois jours permettront d'enrichir la boite à outil de l'atelier d'urbanisme et d'imaginer comment continuer à l'alimenter. Au delà de la boite à outil il s'agit bien d'une posture de travail, une manière de faire qui renvoie à des visions, des valeurs et à des principes d’action.

              
Ces deux journées de formation/ action cherchent à enrichir les démarches participatives dans les projets d'aménagement et de gestion du territoire. De plus en plus, les collectivités territoriales souhaitent associer les habitants et usagers aux choix et processus d’aménagement. En témoignent notamment le format original des appels à projets conçus par le Parc Livradois-Forez et l'installation de La Mécanique du bourg à Sauxillanges par l'Association qui réalise actuellement une étude sur le Centre bourg ponctuée de temps de résidences créatives et participatives.
Ces démarches originales s’inscrivent dans un contexte de profondes mutations du monde rurale (perte du lien à la terre comme base économique, manque de vitalité du bourg, disparition ou transformation des espaces publics, baisse des dotations de l'état, arrivée de nouvelle populations...), qui invitent à s’interroger sur l’urbanisme dans les territoires ruraux. Au cœur, la participation cherche à trouver des solutions au plus près des besoins des habitants, en s'appuyant sur les ressources existantes, et en créant des dynamiques collaboratives vertueuses. Quand ces démarches visent une réappropriation des espaces et des choix d’aménagement par les habitants, elles interrogent aussi leur rapport à la vie de la cité, et aux espaces de décision et pouvoir. Les démarches d’urbanisme participatif ne sont pas toutes semblables. Au contraire c’est bien leur capacité à se singulariser en fonction des territoires et des acteurs impliqués qui est intéressante.


27 septembre 2016

PRÉPARER ET PARTAGER UNE GRANDE SOUPE, DANSER, PLANTER, DEGUSTER, ENSEMBLE SUR L'ESPACE PUBLIC : ÇA BOUGE À LA CARTONNERIE !



Ce dimanche 25 Septembre, les Incroyables Comestibles Sainté, Disco Soupe, Colibris Bassin Stéphanois, Cdafal, Zoomacom se sont emparés du site de la Cartonnerie le temps d'un après-midi. Le mot d'ordre : CARTONN' TA SOUPE ! Au programme : concerts, Give box, cuisine collective, contes de rue, et surtout bonne humeur ! Un événement qui réveille notre chère Cartonnerie qui depuis quelques temps s'est un peu assoupie. Les Incroyables Comestibles ont déjà commencé à investir le site de plantations en tout genre depuis quelques mois, et redonnent au lieu ses airs de jeunesse.
Les festivités débutent sous le soleil à 14h, Spoir au micro, met l'ambiance, les différents stands commencent à s'activer, Réan Fénine nous conte de belles histoires, la préparation de la soupe est lancée. L'animation intrigue et ramènent du monde, certains dansent, d'autres discutent en épluchant les légumes, dénichent un trésor à la give box, boîte à dons, ou encore, sont juste assis là et profitent de l'événement pour se rassembler.
Une averse nous surprend en milieu d'après-midi, mais ce n'est pas pour autant que l’émulsion s'arrête, tout le monde se réfugie sous l'abri, la soupe est prête, place maintenant à la dégustation !
Le soleil revient, la musique aussi. L'après-midi est presque fini, à 19h, chacun rentre chez soi. Une belle journée s'achève sous le signe du bien-vivre ensemble, du partage et d'une démonstration qu'une consommation alternative, locale et sans gaspillage est possible.  Bravo aux organisateurs pour cette belle initiative ! 

22 septembre 2016

REVEIL DU VIADUC - L'ATELIER MEDIATHEQUE DE CARNOT




Mercredi 21 septembre 

Atelier Médiathèque / 13h30-15h20
Lieu de rendez-vous : Médiathèque de Carnot / salle d’animation
Thématique : Quelle place la médiathèque dans le quartier ? Quelle actualité dans besoins et relation au quartier ? quels besoins (bâtiment et espace public) ? Quelle médiathèque pour le futur ?
Qui :
Équipe : EPASE (Inès), TU (Sandrine), Carton plein (Fanny, Laurie, Agathe, Corentine)
Acteurs : Maurice et Sabrina (Direction Médiathèque) + autre membre personnel
Invités : Delphine Giroud ou Girard (direction service bâtiment - rénovation possible ou non de la médiathèque et gestion du bâtiment), direction espace public ou voirie (sur la question du parvis de la médiathèque),
Autres : Vincent (La Louce), Emmanuelle Guyard (graphiste)
Regard extérieur  : Elisa Dumay (De l'aire)

 
Le déroulé :
L'atelier se déroule en plusieurs temps. Un temps d'échange autour d'un état des lieux des besoins de la médiathèque en interne et dans sa relation à l'espace public. Un temps de visite avec les services techniques de la ville pour faire un point sur l'état de l'espace public aux alentour., un temps d'échange sur les liens possibles et intérêt de s’inscrire dans un projet d'aménagement global de l'espace public.
Le contenu :
La médiathèque a besoin d’être rénovée et il est difficile de se projeter dans les lieux en l'état.  Ils attendent la validation des élus sur l'intérêt de leur structure et l'implantation du lieu à Carnot. La médiathèque fonctionne très bien et l’équipe est très dynamique mais les bibliothèques ont toujours une image vieillissante : comment mettre en valeur l’activité, comprendre ce qui s'y passe ? écouter les usagers ?
Le parvis a déjà été testé comme extension de la médiathèque par Carton Plein lors de Tous Dehors à la Médiathèque en 2013. Mais au delà du cadre à rendre plus agréable se pose la question de la taille du bâti (trop limité) Pour autant l'emplacement est idéal car au croisement des flux. Comment penser l’équipement autrement ? Comment penser des extensions a d'autres endroits - dans la gare par exemple ? Elisa Dumay, directrice de De l'Aire apporte son regard extérieur et son expérience suite à sa résidence à Lezoux dans le Puy de Dome ou avec la 27eme région ils ont travaillé sur la création d'une médiathèque en intégrant les modifications des usages. Une vision très innovante de cet équipement culturel de proximité. La réalisation d'une carte des usages comme préalable programmatique en est un élément essentiel.(Article le monde / livret de résidence à télécharger)
On imagine une résidence sur place avec Agathe notre nouvelle service civique architecte. Elle consisterait à donner à voir les particularités et l'intensité des actions de la médiathèque.

21 septembre 2016

REVEIL DU VIADUC - L'ATELIER GARE

Mercredi 21 septembre

Atelier Gare / 9h-10h30
Lieu de rendez-vous :  Parvis de la gare et anciens guichets
Thématique : Quels leviers d’action pour penser la gare du futur ?
Objectifs : Comprendre le jeu d’acteurs ?  Quel programme en cours ?
Quels diagnostics déjà réalisés ? 
Qui :
Équipe : EPASE (Inès), Territoires Urbains (Sandrine), Carton plein (Laurie, Agathe, Corentine)
Ressources : Manue et Vincent
Invités : Benoît DENIS, VSE, Responsable service Stratégie Déplacements / Direction Urbanisme // Julien-Pierre DURAND, Saint-Étienne Métropole, Direction Transports et Mobilité, Service Etudes Déplacements et Mobilité, Responsable études, Blandine Favier (Cité du Design)
En deux mots : Une étude juste réalisée avec des investissements possibles très (trop) élevés. Des interventions pourront être réalisées en attente d’inscription à l'agenda politique. Recherche de programmes innovants et de privés susceptibles de penser la dynamisation de la gare.

REVEIL DU VIADUC - L'ATELIER PROCESSUS


Atelier processus / 21 septembre - 10h30-12h
Lieu de rendez-vous : 45 rue Etienne Boisson (locaux partagé Carton Plein)
Thématique :  Outiller le processus de transformation de la zone viaduc : comment construire un processus-projet dans le temps long ? quels leviers autour de la transformation du secteur ? Comment penser un projet collaboratif ? Comment maintenir une dynamique ? Imaginer une méthode, des outils ?
Qui :
Équipe : EPASE (Inès), TU (Sandrine), Carton plein (Fanny, Laurie, Agathe, Corentine)
Invités : Urbaniste référente du quartier (Anne Valta) + Marion Sommet (direction du cadre de vie), Benoît Denis, VSE, Responsable service Stratégie ; Sandrine (directrice de l’éducation) ;
Personnes ressources : Nathalie Arnoud et Beatriz (Cité du design), support stratégique
Regard extérieur : Elisa Dumay (association De L'aire), Vincent (La louce)

19 septembre 2016

REVEIL DU VIADUC WORKSHOP #1 - DIAGNOSTIC PARTAGÉ

Alors OUI ! Ça bouge sur le secteur Viaduc...
Derrière cet éléphant endormi, qui semble ne pas pouvoir se réveiller, une véritable armée de cerveaux s'agitent en quête de solutions frugales, collaboratives, innovantes, écologiques et magiques pour redonner vie et vitalité à cette partie de la ville !
L'association Carton Plein a été mandatée par l'EPASE avec Territoires Urbains (maîtrise d’œuvre urbaine du quartier Jacquard) afin de réaliser une étude autour de ce secteur Viaduc (entre la gare de Carnot et l'école Vittone). Aussi, d'un diagnostic partagé avec les acteurs impliqués sur chacun des secteurs (gare/médiathèque/ arches/cartonnerie/ école), il s'agit de dégager une programmation synthétisant des propositions et leurs conditions de réalisations. Cette étude souhaite faire émerger un processus-projet mettant au cœur le collaboratif. Il s'agit de raisonner en termes de typologies d’actions et leurs temporalités (événementielles, éphémères, temporaires ou pérennes), des acteurs et gestionnaires impliqués, de modes de financement et leur imbrication, une vision à termes, des usages à courts termes... Il s'agit de faire le point ensemble sur le déjà-là, l'à venir, les leviers en présence...
Cette semaine, un workshop est organisé comme espace de finalisation d'un diagnostic partagé et temps d'articulation vers une programmation collaborative ! Organisation orchestrée par Carton Plein en lien étroit avec l'EPASE (maitrise d'ouvrage et commanditaires) et Territoires urbains (les urbanistes sous contrats en charge ds transformations de tout le quartier Jacquard). Et puis ce temps fort est l'occasion d'inviter des complices, des regards extérieurs, des collaborateurs, de susciter des envies, de trouver des opportunités, d'entendre et de s'entendre...

 Présentation du workshop :


Son rôle :
Affiner le diagnostic secteur par secteur et faire ressortir de la matière à projets.
Mettre au cœur techniciens ville, élus, acteurs investis, usagers…
Construire pas à pas une vision commune qui croise les champs et enjeux par secteurs
Penser une forme de travail innovante, constructive impliquant de multiples acteurs.

Sa forme :
Une semaine dense pour créer une dynamique mobilisatrice.
Des ateliers chaque jour permettent de mettre la focus sur un secteur (séquence) et/ou une
problématique.
Des invitations sont faites à des acteurs du territoire identifiés impliqués au cœur de chacun des secteurs, techniciens municipaux ou autres usagers.

5 septembre 2016

Reprriiiiisssseeee

Réunion de rentrée, plannings réajustés, perspectives revisitées... Rafraichies par la pause estivale, revitalisées par nos escapades au grand air, nous voilà prêtes à reprendre le fil du projet... Et toujours les mêmes questions qui reviennent : comment structurer notre association ? comment mieux maitriser les contours des activités ? comment mieux se payer ? comment répartir l'argent ? Que faire de la structure Carton Plein ? Doit-on prendre un administrateur ou un chargé de production ? Doit on au contraire nous autonomiser et nous former ? Pourra t on un jour se salarier ? Comment et pourquoi étoffer le Conseil d'administration ? Devrait-on intégrer de nouveaux complices à l'équipe ?
La question de entrepreneuriat est toujours le fil rouge de nos réunions collectives notamment lors des cogites à 4 tous les mois, un peu moins lors des 2hebdos (réunions hebdomadaires sur les projets), et toujours aussi lors de nos chouettes chevêches (week-ends trimestriels de projections collectives !) L'action collective ça s'outille !

4 août 2016

CARTE POSTALE 2016#2 // IN THE SUN FOR ACTION ...



Des nouvelles de Carton Plein, Tournée Générale !
Nous revenons de notre périple en CUBE, un camping car des années 70... Cette tournée nous a conduit à explorer l'acupuncture de territoire.
En route, nous avons croisé de nombreux acteurs et initiatives repérées dans le champ de l'urbanisme et de la démocratie locale. Cette première résidence itinérante nous a aussi permis de commencer à concevoir nos outils et notre scénographie. D'autres suivront avant la prochaine tournée été 2017. Le projet est soutenu par la Région Auvergne Rhône-Alpes et se construit pas à pas. Beaucoup beaucoup de pistes de travail sur les formes de l'action collective pour dessiner un avenir souhaitable et enthousiasmant !

28 juin 2016

Accouchement réussi !



Toute l'équipe de Carton Plein est heureuse de vous présenter "La cartonnerie - expérimenter l'espace public" ou le récit de nos expérimentations stéphanoises. Un an de travail et de cogite active, pour mettre en partage nos réflexions, doutes, réussites autour de la fabrique de la ville, pour faire comprendre notre projet hybride et multifacettes, pour donner à lire un processus complexe et faire entendre et se confronter les multiples points de vues qui composent et alimentent cette aventure. Un grand grand merci à toutes les personnes qui nous ont accompagné dans l'écriture de cet ouvrage ! Une spéciale dédicace à Jean-Yves Sdv notre graphiste chéri dit "le Normographe" qui nous a permis de mettre en forme tout ça et à l'imprimeur qui a manipulé avec tact nos caprices fluos, nos envies... Et bien sur à nos interlocuteurs du PUCA - le livre est issu du programme Hors champs de la production de la ville.
Le livre est en vente pour la modique somme de 15 euros (pour 1 kg - au poids c'est pas cher !)... http://www.certu-catalogue.fr/la-cartonnerie-experimenter-l…

Nous serons samedi à Bobigny à Superville#2 livre en main !! yehhh !!