27 janvier 2017

L'école de Condé de Lyon à la rescousse des Rez-de-Chaussée !


SESSION ALLER À SAINTÉ

Mardi 06 décembre 2016, nous avons eu de la visite !! L'équipe de Master 1 de Design Global de l’École Condé de Lyon est venue pour une journée autour de la thématique des rez-de-chaussées vacants.  Roxane Andrès, designer très impliqué sur les champs de la santé, enseignante en Master design global recherche et innovation a lancé un sujet sur “Design, soin et vieillesse” en partenariat avec la Plateforme SocialDesign (http://www.plateforme-socialdesign.net). Elle a embarqué ses collègues en engageant les étudiants autour de la problématique du soin et du design dans le tissus urbain en s’interrogeant sur la transformation des rez de chaussée en espace d'accuil de jour pour personnes agées. 
Avertie de nos exprimentation autour des Rez de chaussée urbains, Roxanne nous a contacté et nous avons imaginé une journée autour de ce sujet à Saint-Etienne. Nous avons de suite sollicité l'EPASE pour poursuivre la dynamique du quartier Jacquard puisque notre implantation sur place nous avait suggéré plusieurs projets liés aux services et au vieillissement. Nous sommes ravis de voir que l'EPASE répond présent et se mobilise sur le temps de visite et de restitution. La programmation du Rez de chaussée du BEAU est encore en effet en balance et l'EPASE souhaite suggérer un programme plus expérimentale et ambitieux que des commerces classiques.

Les étudiants sont donc invités à imaginer un accueil de jour pour les personnes âgées dans l'ancien B.E.A.U. Cet exercice commence donc par une journée de visite à Saint-Étienne sur cette thématique pour laquelle nous nous faisons guides ! Au programme : visite du quartier Jacquard dans la matinée avec l'EPASE pour montrer aux étudiants les actions de Carton Plein pendant la Biennale du design de 2015 sur la réactivation des rez-de-chaussés vacants. Nous passons  par la maison des projets Jacquard de l'EPASE, nous nous arrêtons devant l'ancien B.E.A.U, puis prenons la rue Jules Ledin jusqu'à la Cartonnerie. À midi, nous sommes allés manger à la cantine Aux pieds des marches portée par l'association Rue du Développement Durable pour donner à voir une dynamique de réinvestissement de locaux vacants sur le long terme. Et nous avons fini la journée avec l'équipe d'Ici-Bientôt à Beaubrun afin que les étudiants puissent prendre connaissance du projet en cours pour la biennale 2017. Les étudiants et enseignants sont emballés ! Après cette journée pour le moins dense, nous avons pu balayer de nombreuses actions sur les rez-de-chaussés vacants à Saint-Étienne, chaque projet avec ses enjeux, ses problématiques, sa temporalité et son contexte, a offert une vision plus ou moins globale de l'émulsion présente aujourd'hui dans notre ville. Nous sommes heureux d'avoir pu partager cette journée riche, pleine de bienveillance et de partage. L'aventure ne s'arrête pas là et continue puisque les étudiants vont se mettre au travail. Nous serons alors invités à la présentation de leurs projets.





 

SESSION RETOUR À LYON
Le mardi 24 Janvier, nous avons été invités pour découvrir les fruits du travail des étudiants ! Les rendus sont d'une grande richesse ! Chaque groupe a construit sa propre scénographie, et nous transporte tour à tour dans des univers différents. Les nouvelles propositions prennent place dans l'ancien B.E.A.U.

La première équipe, "agence Cocktail", nous présente leur projet intitulé « l'Entre-Temps », une composition entre design d'objet, design graphique et design d'espace. Le lieu prend des allures vintage dans une ambiance épurée et chaleureuse pensée jusqu'au moindre détail, on s'y croirait !

Nous passons ensuite au deuxième groupe 5 by 5, pour le projet « Art de vivre », accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer soignées par l'art thérapie. Les étudiants nous présentent leur réflexion très riche sur le thème de l'art thérapeutique et du numérique pour contrer les troubles de la mémoire. Un sujet profond, très bien mené qui donne à réfléchir.

Puis c'est au tour de l'agence FAAM avec la présentation du lieu « Au fil d'argent », projet qui nous touche particulièrement puisqu'il intègre une réflexion en lien avec l'espace public et les acteurs du quartier. Le processus se tient de l'échelle du quartier jusqu'au design intérieur, tout en subtilité !

Enfin, pour finir, l'agence Allégorie pour l'accueil de jour « Galopins », un projet que nous avons particulièrement apprécié, une réflexion sur le thème de l'humour ! Les étudiants ont trouvé la juste mesure entre ton sérieux et ton décalé. Le parti pris était d'imaginer un lieu à l'esthétique du design de la jeunesse des personnes âgées actuelles. C'est alors que les motifs les plus connus de l'époque deviennent du mobiliers, ou se retrouvent dans le design d'espace.

Nous avons vraiment apprécié échanger autour de ces propositions. Chaque groupe a trouvé sa singularité ; nous remercions les enseignants pour leur invitation et les étudiants pour leur travail précis, en finesse. Nous les retouverons prochainement dans le cadre de la biennale du design autour du projet Ici-Bientôt pour une soirée dédiée au sujet des services en rez de chaussée et du vieillissement !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire